Benchmark des solutions : 7 tendances et 300 solutions référencées

438 Premier document de ce type en France, il permet de faire connaître les entreprises et acteurs qui inventent de nouveaux modèles (éco-innovation, réduction, réemploi, « Do it yourself » en kit..) et challengent les codes actuels des produits de grande consommation.

Il a aussi pour vocation de montrer une forte dynamique entrepreneuriale que nous espérons voire largement soutenue par le volet « réemploi et économie circulaire » du plan de relance.

Découvrez le  benchmark des solutions à la pollution plastique et micro plastique.

7 tendances majeures se dégagent :

  • La valorisation de l’eau du robinet et le développement de produits destinés à lever les freins à la consommation. Pour mémoire, les bouteilles plastique constituent le premier déchet plastique à usage unique retrouvé sur les plages européennes.
  • Des solutions prêtes à l’emploi, qui facilitent l’adoption de pratiques « Do It Yourself » et s’appuient massivement sur l’eau du robinet. Elles permettent de réaliser des sodas, des boissons, du gel douche, des produits ménagers et de la lessive.
  • L’usage multiple versus l’usage unique. Le réemploi des dizaines et centaines de fois de contenants à usage unique est l’une des pistes majeures pour réduire la pollution plastique et globalement les impacts liés au volume de déchets générés.
  • Le vrac connaît un développement important en France et étend ses gammes à de nombreux produits liquides. Il se répand dans le monde entier et adopte les services rendus par la distribution classique : livraison, drive, abonnement etc. L’emballage représentant 45% du plastique utilisé en France, le vrac offre une voie majeure de réduction à la source de la pollution plastique.
  • Les produits d’hygiène misent de plus en plus sur des formules simples et des formats solides pour tout type de produits (savon, shampoing, dentifrice, produit vaisselle) et pour l’hygiène féminine, sur des solutions lavables.
  • L’écoconception se développe et intègre la réduction matière et le réemploi. La substitution du plastique par d’autres matériaux donne par ailleurs lieu à de nombreuses innovations, notamment par les acteurs du secteur papier/carton.
  • Des solutions encore balbutiantes restent à développer face à des sources de pollution plastique majeures et moins connues : les micro plastiques, les filets de pêche et les mégots.